Réinitialiser votre mot de passe

Vos résultats de recherche

Le bilan du 16e Sommet de la Francophonie à Madagascar

Publié le 30 novembre 2016 par Julien de Location-Francophone

Le 16e Sommet de la Francophonie à Madagascar a été clôturé le dimanche 27 novembre 2016 dans le calme. Antananarivo, la capitale, a été jetée sous les projecteurs des médias durant six jours. Six jours qui se sont pourtant déroulés dans le calme dans la capitale, malgré quelques manifestations et plaintes ici et là. Mais ce qui intéresse à présent surtout les médias, c’est le bilan du Sommet de la Francophonie.

Sommet de la Francophonie à Madagascar

Sommet de la Francophonie à Madagascar

Le 16e Sommet de la Francophonie à Madagascar : promesse de changements

La Grande île reste à l’évidence la première à bénéficier d’un avantage précieux. Le Sommet de la Francophonie à Madagascar ouvre en effet les portes du monde au pays. Exclue de l’Organisation internationale de la Francophonie depuis 2014 suite au coup d’État de l’année 2009, Madagascar voit en effet la tenue de ce sommet à Antananarivo comme un vent de changement.

L’aboutissement du Sommet de la Francophonie à Madagascar sort le pays de l’isolement et dévoile un autre visage de l’île aux investisseurs qui ont longtemps boudé le pays. « Nous marquons le retour dans le monde fréquentable du concert des Nations », selon le délégué général à la présidence de la République malgache, Mamy Rajaobelina.

L’OIF accueille de nouveaux membres

Si Madagascar peut espérer en un avenir plus prometteur sur le plan économique, l’Organisation internationale de la Francophonie, quant à elle, peut espérer le soutien d’une nouvelle équipe. De nouveaux membres, quatre précisément, ont effectivement intégré l’OIF.

La Nouvelle-Calédonie, membre associé, l’Argentine, la Corée du Sud et l’Ontario en tant que membres observateurs. Ainsi, à l’issu du 16e Sommet de la Francophonie, quatre nouveaux arrivants font passer le nombre des pays membres à 84.

Le 16e Sommet de la Francophonie

Le 16e Sommet de la Francophonie

L’adhésion des quatre nouveaux membres a été annoncée le dimanche 27 novembre par la secrétaire générale de l’OIF, Michaëlle Jean. Quant à la candidature de l’Arabie Saoudite, elle a été rejetée. Néanmoins, cette dernière sera à nouveau examinée lors du prochain sommet dans deux ans.

Notons que le 17e Sommet de la Francophonie est prévu en 2018 en Arménie, membre de l’OIF depuis 2008 et qui comptait, en 2010 près de 20 000 francophones.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.