Réinitialiser votre mot de passe

Vos résultats de recherche

Le recul du français au Québec a été surestimé par l’agence Statistique Canada

Publié le 26 août 2017 par Julien de Location-Francophone

L’agence Statistique Canada a effectivement récemment rectifié son rapport sur la situation linguistique au Québec. De ce fait, les chiffres concernant l’usage du français au Québec dans la sphère privée et familiale ont légèrement été modifiés.

Le français au Québec

Le français au Québec

Le français au Québec en baisse

L’agence Statistique Canada a récemment révisé son dernier rapport sur le français au Québec. Effectivement, sa dernière analyse a identifié à tort près de 55 000 individus supposés avoir comme langue d’usage l’anglais. Les chiffres ont de ce fait été rectifiés, cependant, le nombre de Québécois ayant comme langue maternelle la langue française à tout de même diminué.

Au lieu de 78,4 % en 2016, annoncé dans le précédent rapport, les chiffres passent donc à 79,1 % en 2016, selon le nouveau rapport.

Mais le français au Québec ne semble pas pour autant avoir diminué, notamment dans la sphère privée. Au contraire, le français est en hausse avec 87,1 % en 2016 contre 87 % en 2011. À la maison, une baisse a cependant été constatée en ce qui concerne l’usage unique de la langue française. En effet, 72,8 % des Québécois privilégiaient la langue de Molière au foyer en 2011 contre 71,2 % en 2016.

Un changement au niveau de l’anglais

Les données communiquées par l’agence Statistique Québec semblent également avoir été modifiées. Comme le français au Québec, la langue anglaise est en hausse au foyer. Celle-ci est passée de 19,2 % en 2016 contre 18,3 % 5 ans plus tôt.

Le même cas se présente dans la sphère privée. Une petite baisse a aussi été constatée. Les Québécois privilégiant la langue de Shakespeare dans le domaine privé sont passés de 6 % en 2016 contre 6,2 % en 2011. Notons que 44,5 % de la population est concernée par le bilinguisme français-anglais. Mais qu’en est-il des autres langues ?

Le Château Frontenac situé dans le Vieux-Québec et surplombant le fleuve Saint-Laurent

Le Château Frontenac situé dans le Vieux-Québec et surplombant le fleuve Saint-Laurent

Une troisième langue en hausse

Pendant que les anglophones et francophones luttent pour la première place, une troisième langue commence à sortir du lot. Effectivement, du côté des langues immigrantes, c’est l’arabe qui occupe actuellement la première place. Les statistiques affirment que, par rapport à 2011, 213 055 individus communiquent actuellement en arabe à la maison, soit une hausse de 23,7 %.

Cette hausse ne semble cependant pas encore faire de l’ombre au français au Québec qui espère accroître sa notoriété depuis que le Canada sollicite de nouveaux travailleurs francophones.

Source : http://www.lefigaro.fr/langue-francaise/actu-des-mots/2017/08/19/37002-20170819ARTFIG00002-quebec-le-recul-du-francais-et-la-croissance-de-l-anglais-ont-ete-surestimes.php