Réinitialiser votre mot de passe

Vos résultats de recherche

Bientôt une toute première université francophone en Ontario ?

Publié le 31 août 2017 par Julien de Location-Francophone

Lundi 28 août dernier, le gouvernement Wynne a annoncé qu’il présenterait un nouveau projet de loi cet automne. Un projet visant à créer la première université francophone en Ontario. Une université destinée aux francophones et qui sera gérée par les défenseurs de la langue de Molière.

Une université francophone en Ontario attendue pour quand ?

Cette université francophone en Ontario devrait ouvrir ses portes d’ici trois ans, selon le gouvernement. Le projet sera présenté cet automne et assurera la pérennité du français au Canada. Et si ce dernier voit très prochainement le jour, c’est en partie grâce au rapport du Conseil de planification, déposé le même jour que l’annonce.

Drapeau de l'Ontario

Drapeau de l’Ontario

Présidé par Dyane Adam, ex-commissaire aux langues officielles, le Conseil de planification a présenté un dossier de 120 pages. Un document qui a reçu un avis favorable par le gouvernement. Celui-ci qualifie en effet le rapport comme « un jalon historique pour l’éducation postsecondaire en français en Ontario ». Mais qui avantage réellement la création d’une université francophone en Ontario ?

Une université en français pour qui ?

À l’évidence, ce sont tous les francophones résidant dans la région de Toronto qui sont concernés. Notons que le centre sud-ouest de l’Ontario est le 4e plus important bassin francophone du Canada. Cette université francophone en Ontario avantagera certainement les jeunes travailleurs francophones souhaitant reprendre leurs études.

La première université francophone en Ontario (Drapeau franco-ontarien)

La première université francophone en Ontario (Drapeau franco-ontarien)

Mais ce sont surtout les élèves privilégiant l’usage de la langue française qui sont les premières cibles du projet. Une fois le secondaire terminé, ces derniers sont en effet contraints de démarrer des études postsecondaires en anglais. Rares sont en effet les programmes disponibles en français.

À quoi devons-nous nous attendre ?

Si l’université francophone en Ontario ouvre ses portes en 2020, celle-ci accueillera près de 350 étudiants francophones. Une estimation faite par le Conseil de planification qui espère que ce nombre sera multiplié par 6 l’année suivante. Les étudiants anglophones au Québec, privilégiant les établissements francophones, seront aussi les bienvenus.

La ville de Toronto, capitale de la province de l'Ontario

La ville de Toronto, capitale de la province de l’Ontario

Le nombre des professeurs, lui aussi sera en hausse selon Dyane Adam. Il se peut donc que le recrutement de nouveaux enseignants de français au Canada reprenne très prochainement !