Réinitialiser votre mot de passe

Vos résultats de recherche

Découvrez toute l’histoire sur les origines du mot Francophonie

Publié le 19 février 2018 par Julien de Location-Francophone

Les origines du mot Francophonie remontent au 19e siècle. Le terme est né sous la plume d’un géographe français et n’était utilisé que de façon purement descriptive. Au fil des siècles, la définition du mot « francophonie » change peu à peu en partie grâce au nombre croissant de locuteurs francophones. Zoom sur l’histoire du mot francophonie.

Les origines du mot Francophonie

Les origines du mot Francophonie

Les véritables origines du mot Francophonie

Les origines du mot Francophonie datent de 1880. Le terme a été utilisé pour la première fois dans un ouvrage nommé La France, de l’Algérie et des colonies. Un livre écrit par le géographe français Onésime Reclus qui évoque le développement de la langue française. Selon le géographe, « il serait bon que la francophonie doublât ou triplât pendant que décupleront certaines hétéroglotties ».

Dans son ouvrage, Onésime Reclus considère déjà le français comme une langue garantissant la pérennité de l’empire colonial. En juillet 1883, l’Alliance française voit le jour. Elle se fixe comme objectif la propagation de « la langue française dans les colonies et à l’étranger ». La « francophonie » tombe ensuite dans l’oubli.

Le retour de la Francophonie  

Il faudra attendre la fin de la Seconde Guerre mondiale pour évoquer à nouveau l’histoire et les origines du mot Francophonie. La fin de la 2e Guerre mondiale annonce en effet la naissance de nouveaux pays indépendants. Une « conscience francophone » se développe peu à peu. La culture française, très présente au sein des anciennes colonies, trouve de nouveaux défenseurs.

Michaëlle Jean, la Secrétaire générale de la Francophonie au 2e Forum mondial de la langue française à Liège ©Location-Francophone

Michaëlle Jean, la Secrétaire générale de la Francophonie au 2e Forum mondial de la langue française à Liège ©Location-Francophone

D’importantes personnalités, comme le sénégalais Léopold Sedar Senghor, luttent pour la création d’une nouvelle communauté francophone. De nouveaux parlements et les premières universités francophones sont créés afin de promouvoir l’épanouissement de cette nouvelle communauté.

L’Agence de Coopération Culturelle et Technique sera créée en 1970 durant la réunion des chefs d’État et de gouvernement francophones au Niger. Ces réunions seront, plus tard, appelées les Sommets de la Francophonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.