Réinitialiser votre mot de passe

Vos résultats de recherche

Les origines de la langue française en Suisse et en Belgique

Publié le 22 novembre 2017 par Julien de Location-Francophone

Nombreux sont les synonymes certifiant l’usage du français dans les régions francophones à l’exemple de la Suisse et de la Belgique. Mais connaissez-vous les origines de la langue française et des expressions françaises chez nos voisins belges et suisses ?

Les origines de la langue française en Suisse et en Belgique

Les origines de la langue française en Suisse et en Belgique

Les origines de la langue française en Belgique

Ces synonymes, que les locuteurs francophones se plaisent souvent à utiliser, ont des origines bien lointaines en Belgique. Ces mots et expressions ont en effet été empruntés à l’ancien français, aux langues régionales et au patois. Notons que le patois désigne les langues minoritaires parlées en France, en Italie, mais aussi en Belgique et en Suisse.

Balade dans les canaux de Bruges en Belgique

Balade dans les canaux de Bruges en Belgique

Pour la Belgique, les origines de la langue française remontent au 17e siècle. Il faudra en effet attendre l’an 1600 pour obtenir une forme écrite complète de la langue française. Elle demeure, en ce temps, la langue des élites. Les dialectes sont réservés au reste de la population. Tout le monde utilisera la même langue à partir du 20e siècle.

La langue française en Suisse

Du côté de la Suisse, les origines de la langue française remontent à l’antiquité, notamment à Genève et dans le Valais. Le français et quelques expressions populaires françaises apparaissent en premier lieu à l’écrit. La langue de Molière se répandra à l’oral, en partie grâce à la Réforme. Au 16e siècle, les fidèles se mettent peu à peu au français. À partir du 18e siècle, la population de Neuchâtel, Genève et Lausanne utilise désormais le français au quotidien.

La Suisse, bateau « Belle Époque » de la Compagnie générale de navigation sur le lac Léman

La Suisse, bateau « Belle Époque » de la Compagnie générale de navigation sur le lac Léman

Les patois quittent cependant le quotidien des Suisses, contrairement à la Belgique. Les écoles reprennent le français académique à partir du 19e siècle et prennent les patois en chasse. Malgré la dominance progressive du français, on retrouve cependant quelques expressions propres à la Suisse. On entend souvent le mot « cornet », pour désigner un sac, ou « panosse » signifiant serpillère.

2 commentaires sur “Les origines de la langue française en Suisse et en Belgique

  • Joan Francés Blanc
    le 1 septembre 2018

    Hormis dans le canton du Jura, la langue française n’est pas autochtone en Suisse Romande: c’est la langue francoprovençale qui a été réduite au rang de patois et qui a disparu d’une grande partie du territoire sous la pression du français.
    Je vous conseille la lecture de ce site qui est riche d’articles scientifiques et d’illustrations; http://www.centre-etudes-francoprovencales.eu/cef/index.cfm/formation-francoprovencal.html

    Répondre
    • Julien de Location-Francophone
      le 1 septembre 2018

      Bonjour,

      Tout d’abord, je tiens à vous remercier de votre intérêt pour nos articles en rapport avec la langue française.

      Un grand merci pour ce lien et ces précisions ! Je viens de parcourir le site et effectivement il y a un grand nombre d’articles très intéressants.

      Je vais continuer de parcourir celui-ci et vous remercie pour votre commentaire.

      Bien cordialement,

      Julien de Location-Francophone

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.