Réinitialiser votre mot de passe

Vos résultats de recherche

Quelques mots québécois que nous pourrions utiliser au quotidien

Publié le 3 juillet 2019 par Julien de Location-Francophone

C’est un fait, les mots francophones sont vraiment nombreux. Face aux anglicismes qui prennent de l’ampleur, pourquoi ne pas en emprunter quelques mots utilisés par certains locuteurs francophones ? Nous avons sélectionné quelques termes et mots québécois qui feraient plaisir à entendre au quotidien.

Quelques mots québécois à utiliser au quotidien

Quelques mots québécois à utiliser au quotidien

De nouveaux mots québécois à emprunter

Les anglicismes envahissent notre quotidien mais également et surtout le monde de l’entreprise. Des mots comme « deadline », « forward » et « spam », on en entend presque tous les jours. Il existe pourtant d’autres manières de traduire ces mots anglais. Parmi les mots québécois, le terme « pourriel » désigne, par exemple, un spam ou courriel non sollicité.

Autre concurrent à l’anglicisme parmi les mots et termes de nos voisins francophones, le mot « clavardage ». Celui-ci pourrait en effet faire de l’ombre à l’anglicisme « chat » qui signifie « converser en ligne ». Toujours dans le monde de l’informatique, on retiendra le mot « pitonner » qui désigne l’action de taper sur les touches d’une télécommande ou d’un clavier.

Parler en français

Parler en français

Dans la vie quotidienne, c’est aux commères que l’anglicisme se tourne et les accuse de se prêter à l’exercice du « gossip ». Nous préférons apporter une touche d’humour en disant que ces personnes « mémèrent » ou cancanent à la manière d’une mémère (femme d’un certain âge).

L’arrivée des « fast-foods » a également entraîné la venue en masse de nouveaux vocabulaires dans nos assiettes. Hamburgers, hot-dogs, pop-corn…, les défenseurs de la langue française en perdent leur latin. Au Québec, les mots hot-dog et pop-corn ont été respectivement troqués par « chien-chaud » et « maïs soufflé » sur la carte de certains restaurants.

Vous aussi vous avez envie d’essayer quelques-uns de ces mots québécois quelque peu ludiques ? Commencez par vous habituer, par exemple, à dire « gomme à mâcher » au lieu de chewing-gum.

Découvrez quelques anglicismes en France et au Québec avec Solange Te Parle

2 commentaires sur “Quelques mots québécois que nous pourrions utiliser au quotidien

  • Simon Poulin
    le 16 janvier 2020

    Utiliser des termes anglais fait chic

    Répondre
    • Julien de Location-Francophone
      le 17 janvier 2020

      Certains le pensent effectivement ! Il est vrai que les anglicismes pullulent en France et dans d’autres pays. Si les institutions, publicitaires, journalistes et autres personnes ayant une grande visibilité étaient obligés de ne plus employer d’anglicisme, la tendance s’inverserait rapidement. Lorsqu’à la télévision, à la radio et sur les journaux on utilise certains termes, malheureusement, ceux-ci entrent dans la tête des gens.
      Cependant, le français reste une langue romantique avec une belle histoire qui donne envie d’apprendre pour un grand nombre de personnes 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.