Réinitialiser votre mot de passe

Vos résultats de recherche

La langue française après le Brexit: un retour sur la scène européenne ?

Publié le 24 octobre 2019 par Julien de Location-Francophone

Le départ du Royaume-Uni de l’Union européenne, prévu très prochainement, remet en question l’avenir de la langue française. La langue française après le Brexit retrouvera-t-elle ses lettres de noblesse ? Une question que se posent de nombreux locuteurs francophones depuis l’adoption du Brexit en juin 2016.

Place de la langue française après le Brexit

Place de la langue française après le Brexit

La langue française après le Brexit occupera-t-elle la première place au sein de l’UE ?

Cette question est actuellement sur toutes les lèvres des francophiles sachant que l’anglais quittera peu à peu à la scène européenne après le départ du Royaume-Uni. Et si le doute persiste quant à l’avenir de la langue française après le Brexit, c’est aussi en raison de sa faible popularité auprès des fonctionnaires et élus.

20 ans plus tôt, 40 % des documents fournis par la Commission européenne étaient rédigés dans la langue de Molière contre 3 % de nos jours. Le départ de la langue anglaise pourrait néanmoins annoncer quelques conséquences financières, commerciales et diplomatiques.

Le multilinguisme reste pourtant un atout indéniable pour l’Union européenne. Raison pour laquelle les différentes langues officielles choisies par l’UE font l’objet d’une réglementation plutôt stricte. Même après le départ du Royaume-Uni, 24 autres langues attendent de prendre la place de la langue anglaise et peuvent ainsi faire de l’ombre au français.

Départ du Royaume-Uni de l’Union européenne

Départ du Royaume-Uni de l’Union européenne

L’anglais demeure néanmoins la langue officielle de travail. Notons que sur la scène diplomatique, le français l’emportait au 18ème siècle. Son déclin commença en 1919, lors de la Conférence de Paris, lorsque l’anglais se plaça à ses côtés dans le milieu professionnel.

Se trouver en seconde position n’empêche pas la langue française de rester une langue importante et d’apporter un souffle d’espoir aux travailleurs francophones. L’avenir de la langue française après le Brexit laisse donc les francophiles plutôt confiants.

Tout laisse à penser que le départ de la Grande-Bretagne pourrait changer l’équilibre linguistique au sein de l’UE. La diminution du nombre de locuteurs parlant anglais annonce en effet l’affaiblissement de cette langue par excellence dans le monde des affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.