Réinitialiser votre mot de passe

Vos résultats de recherche

Francophonie universitaire: connaissez-vous l’AUF ?

Publié le 25 juillet 2020 par Julien de Location-Francophone

Le français étant une langue d’enseignement, la langue de Molière est omniprésente dans les différents niveaux éducatifs, et principalement l’université. Réunis par une langue commune, de nombreuses universités francophones ont alors décidé de créer une organisation pour promouvoir la francophonie universitaire. Que faut-il savoir sur l’AUF ? Et quels sont ses projets ?

L’Agence Universitaire de la Francophonie, un outil de promotion de la francophonie universitaire ©AUF

L’Agence Universitaire de la Francophonie, un outil de promotion de la francophonie universitaire ©AUF

L’AUF, la solidarité des universités francophones

Si les pays qui parlent français œuvrent ensemble à travers l’OIF pour promouvoir la langue, les universités francophones du monde entier se donnent également la main pour le bien du développement. Ainsi, le journaliste canadien Jean-Marc Léger et quelques collaborateurs ont eu la brillante idée de créer une association internationale d’établissements d’enseignement supérieur basée sur le français. Ils ont baptisé celle-ci « Association des universités partiellement ou entièrement de langue française » (AUPELF). C’était en 1961.

Aujourd’hui, l’association a pris le nom d’Agence Universitaire de la Francophonie ou AUF. Cependant, elle garde le même objectif : promouvoir une francophonie universitaire solidaire engagée dans le développement. A travers les années, l’AUF se développe petit à petit dans le monde entier. Elle compte désormais 1.007 universités membres réparties dans 119 pays.

Les projets de l’AUF en faveur du développement

Présente en France, Suisse, Italie, Albanie, Ukraine, Cuba, Chine, Brésil, Côte d’Ivoire, Tchad… l’Agence Universitaire de la Francophonie ne cesse d’enchaîner les projets en l’honneur du développement. Cette année, l’AUF se lance dans une consultation mondiale inédite auprès de tous les acteurs francophones de l’enseignement supérieur et de la recherche. Ce grand projet se tourne ainsi vers les dirigeants d’université, les responsables politiques, les personnalités influentes, et bien évidemment vers les étudiants francophones eux-mêmes.

Toutes ces personnes sont exhortées à participer à des entretiens de groupe en ligne. Ils doivent également répondre à des questionnaires sur internet. Comme pour le projet Francophonie de l’avenir de l’OIF, le but de cette initiative de l’AUF est de récolter les idées, les besoins mais aussi les attentes au sein des universités francophones implantées dans les 119 pays. On connaîtra le résultat de cette consultation mondiale lors de la prochaine Assemblée générale de l’AUF. Celle-ci se tiendra en mai 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.