Réinitialiser votre mot de passe

Vos résultats de recherche

Quelques exemples de pléonasmes à bannir de votre vocabulaire !

Publié le 22 août 2020 par Julien de Location-Francophone

Parmi les nombreuses erreurs que beaucoup de locuteurs francophones commettent au quotidien, on retrouve en tête de liste les pléonasmes. Pour rappel, le pléonasme est une figure de style caractérisée par la combinaison de deux mots de même sens. Si certains peuvent être tolérables, d’autres sont à éviter dans le langage courant. Voici donc quelques exemples de pléonasmes :

Quelques exemples de pléonasmes à bannir de votre vocabulaire

Quelques exemples de pléonasmes à bannir de votre vocabulaire

Petit détail, petit résumé…

C’est très fréquent d’entendre ce genre de pléonasme au quotidien dans les discussions en français, bien qu’il s’agisse d’une erreur à éradiquer. En effet, « détail » désigne déjà un « petit élément » constitutif d’un ensemble. Le fait d’ajouter l’adjectif « petit » ne sert donc pas à grand-chose. C’est aussi le cas de petit résumé qui est aussi un exemple de pléonasme assez courant. Parfois, on entend même petite maisonnette, alors que maisonnette signifie déjà « petite maison ».

Monter en haut, descendre en bas…

On utilise aussi ces pléonasmes au quotidien, sans savoir qu’il s’agisse de petites erreurs à bannir. On sait déjà que le verbe « monter » désigne l’action de se déplacer vers le haut, alors pourquoi faire de la répétition en accolant encore le mot « haut » ? C’est aussi le cas de descendre en bas qui est à mettre aux oubliettes.

Tri sélectif, nager dans l’eau…

Ces pléonasmes-là ne sont certes pas aussi usités que ceux qui sont cités plus haut, mais le fait de les entendre dans une phrase fait un peu mal à l’oreille. Le mot « tri » désigne l’action de trier, alors ce n’est pas la peine d’en rajouter en y accolant le mot « sélectif ». C’est comme si l’on disait « nager dans l’eau » alors qu’on ne peut pas nager hors de l’eau, un autre exemple de pléonasme.

Bip sonore et don gratuit, parmi les exemples de pléonasmes à bannir

Ce n’est certes pas un crime de dire « bip sonore », mais pensez quand même à l’éviter. D’après le dictionnaire français, un bip est un signal sonore émis par un appareil, alors ce n’est plus la peine d’ajouter « sonore » à la fin car c’est redondant. Le pléonasme « don gratuit » est tout aussi flagrant, sachant que le mot « don » désigne déjà l’action de céder ou offrir quelque chose que l’on possède, et que le fait d’ajouter « gratuit » ne sert à rien.

2 commentaires sur “Quelques exemples de pléonasmes à bannir de votre vocabulaire !

  • CHRISTOPHE DEMARLY
    le 23 août 2020

    A bannir aussi car bien trop souvent entendus,  » moi personnellement » etc…..

    Répondre
    • Julien de Location-Francophone
      le 24 août 2020

      Effectivement, vous avez raison, cette expression est redondante. En effet, les termes « moi » et « personnellement » désignent tout deux ce qui se rapporte à « soi-même ». De plus, l’utilisation de ce pléonasme peut parfois faire passer la personne qui l’utilise comme un égocentrique.
      Il existe effectivement des dizaines de pléonasmes et vous pouvez en découvrir quelques-uns dans certains de nos anciens articles en cliquant sur ce lien ou sur celui-ci .
      Un grand merci pour votre commentaire !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.