Réinitialiser votre mot de passe

Vos résultats de recherche

Expressions québécoises : connaissez-vous ces quelques formules amusantes ?

Publié le 2 août 2019 par Julien de Location-Francophone

Comme la langue française, le français québécois est riche en expressions étranges et ludiques. Voici cinq expressions québécoises amusantes ainsi que leur histoire.

Partez à la découverte de quelques expressions québécoises

Partez à la découverte de quelques expressions québécoises

Se tirer une bûche

Parmi les expressions québécoises amusantes, nous avons retenu le jeu de mots « se tirer une bûche ». Celui-ci a été entendu pour la première fois à l’époque de la colonisation française en Amérique du Nord. Une période où les conditions de vie étaient particulièrement rudes. Des bûches taillées faisaient parfois office de sièges. Ainsi, cette expression francophone signifie « prendre une chaise et s’assoir ».

Être assis sur son steak

Cette formule nous fait penser à quelques expressions populaires françaises divertissantes. « Être assis sur son steak » désigne un individu paresseux et fainéant. Ce terme fait partie des expressions québécoises employées dans le cadre du travail.

Être vite sur ses patins

Le terme « être vite sur ses patins » compte parmi les expressions québécoises qui correspondent à la région d’où elles viennent.  Cette formule, par exemple, vient du Québec. Elle fait référence aux lacs mais également aux rivières qui se transforment en patinoires naturelles en hiver. L’expression signifie « réagir rapidement ».

Expressions en langue française du Canada

Expressions en langue française du Canada

Pelleter par en avant, une des nombreuses expressions québécoises amusantes

Toujours dans le milieu professionnel au Québec, nous retrouvons l’expression « pelleter par en avant ». Ce terme désigne l’action de pousser la neige devant soi au moment de déneiger. Le fait de pousser la neige par devant rend donc la tâche difficile plus l’on avance. Au sens figuré, cette expression signifie « un travail mal fait ».

Se payer la traite

Parmi les expressions utilisées au Québec, nous avons gardé également la formule « se payer la traite ». Cette dernière signifie « s’offrir des gâteries » ou « se payer du luxe ». Notons que la traite, au Moyen-Âge, désignait un document mentionnant une dette commerciale. Dans ce premier sens, cette expression signifiait s’offrir quelque chose sans tout de suite payer.

4 commentaires sur “Expressions québécoises : connaissez-vous ces quelques formules amusantes ?

  • ghislaine
    le 4 août 2019

    Vous avez oublié : se mettre les pieds sur la bavette du poêle.

    Répondre
    • Julien de Location-Francophone
      le 4 août 2019

      Je vous remercie pour cette expression que je ne connaissais pas, mais qui est plutôt imagée. Je suppose que cela veut dire ne rien faire ? Se la couler douce ?

      Répondre
    • Mongrain
      le 2 septembre 2019

      Mais on ne peut pas dire que c’est un oubli. On peut comprendre qu’ils ne peuvent pas mettre toutes les expressions et qu’il en reste encore beaucoup à découvrir.

      Répondre
      • Julien de Location-Francophone
        le 3 septembre 2019

        Effectivement, il en reste beaucoup à découvrir ! N’hésitez surtout pas à partager les expressions québécoises que vous employez au quotidien ou dont vous avez entendu parler ! Merci par avance 

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

  • Catégories

  • Rechercher avançée