Réinitialiser votre mot de passe

Vos résultats de recherche

Savez-vous vous d’où viennent ces expressions françaises courantes ?

Publié le 17 mars 2020 par Julien de Location-Francophone

Vous utilisez sûrement l’une de ces expressions au quotidien, mais savez-vous vraiment leurs significations exactes ? et d’où viennent-elles ? Focus sur quelques expressions françaises courantes et leurs origines respectives.

La signification de quelques expressions françaises courantes

La signification de quelques expressions françaises courantes

Tomber dans les pommes, une des nombreuses expressions françaises courantes

On sait tous bien évidemment que cette expression française courante signifie « s’évanouir ». Mais savez-vous qu’elle présente deux origines ? Certains disent que tomber dans les pommes vient du verbe « pâmer » et de l’expression associée « tomber en pâmoison ». D’autres affirment qu’elle provient plutôt de la formule culte de George Sand « être dans les pommes cuites ». Cette dernière est souvent utilisée par l’écrivain dans ces ouvrages pour parler de quelqu’un qui est « très fatigué ».

Se prendre un râteau

Il ne s’agit pas d’une « vieille » expression française sachant qu’elle n’est apparue que vers les années 90. Pour comprendre l’origine de cette expression se prendre un râteau, commencez par imaginer quelqu’un qui marche sur un râteau et qui prend par la suite la manche en plein visage. La honte et surtout la douleur engendrées par cette situation nous rappellent le sentiment qu’un homme peut avoir après s’être fait repousser par une femme après lui avoir fait des avances.

Prendre le taureau par les cornes

C’est l’une des expressions françaises courantes qui définissent la détermination et le courage face à une situation délicate. Selon les experts de la langue française, c’est Norberto Caimo qui serait à l’origine de cette expression, après avoir fait un voyage en Espagne où il aurait vu de courageux toréadors faire chuter des taureaux en les prenant par les cornes. L’image a par la suite été empruntée par d’autres pays, d’autres langues.

Être sur le fil du rasoir

Au XIIe siècle, on appelait « filum » la tranche coupante des rasoirs coupe-choux très utilisé à l’époque. Et quand le « filum » ou le fil du rasoir touche la peau, le risque de se blesser est grand. C’est pour cela qu’aujourd’hui on utilise cette expression très française « être sur le fil de rasoir » pour désigner quelqu’un qui est dans une situation difficile, voire délicate, une situation dont la finalité est incertaine.

Amuser la galerie

De nos jours, on dit qu’une personne amuse la galerie quand elle réussit à faire rire une assemblée ou une assistance en faisant par exemple une blague ou un geste excentrique. La base de cette expression française populaire est le mot « galerie », qui, au XVIIe siècle, désignait la place destinée au public lors d’une partie de jeu de paume (tennis à l’ancienne). A l’époque, les joueurs n’hésitaient pas à faire des gestes spectaculaires pour amuser les spectateurs qui de leur côté ont fini par hériter de l’appellation « galerie ». D’où la naissance de l’expression française courante « amuser la galerie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.