Réinitialiser votre mot de passe

Vos résultats de recherche

Une expatriation réussie, trois astuces pour un expatrié français

Publié le 4 septembre 2014 par Julien de Location-Francophone

A part la France, le pays des français comme son nom l’indique, des peuples de nationalités françaises se répartissent dans les quatre coins du monde pour des raisons plus ou moins différentes. En général, ces français de l’étranger, comme tous les autres expatriés dans le monde, quittent leur pays natal dans l’objectif de trouver une vie meilleure.

Un séjour réussi pour expatrié français

Un séjour réussi pour expatrié français

Dans la majorité des cas, il s’agit d’améliorer sa situation professionnelle, mais il y a aussi, ceux qui espèrent vivre mieux auprès de leur famille ou  dans l’espérance de recommencer une nouvelle vie après avoir subi un quelconque échec.

Pourtant, parfois, une vie à l’étranger se montre encore plus dure que la vie dans son pays  natal, et là encore, ce qui constitue une autre source de déception difficilement réparable. Pour ne pas être confronté à un problème pareil il est fort conseillé de bien préparer son expatriation. Pour un expatrié français, voici trois astuces pour réussir une nouvelle vie dans son nouveau pays.

1 – Mieux connaître le pays et ses différentes potentialités qu’il offre à un potentiel expatrié français

S’expatrier n’a rien à voir avec le fait de visiter un pays durant une petite période de vacances. La sélection ne dépend plus ici de la préférence, mais d’une certaine étude un peu plus approfondie.

Il s’agit de voir avant tout, les potentialités que le pays pourra vous offrir en tant que chercheur d’une vie meilleure et en tant qu’expatrié français;

les diverses possibilités d’emploi, les diverses procédures et droits pour ceux qui ont donc l’intention de contribuer au développent de leur nouveau pays en tant que français à l’étranger et créateur d’entreprise à la fois. Savoir s’y adapter ne fera que conduire au bon chemin d’une expatriation réussie.

Expatrié français dans un pays francophone

Expatrié français dans un pays francophone

2 – Mieux se préparer et avoir un objectif fixé avant de partir

Mieux se préparer pour une expatriation, c’est voir minutieusement tous les aspects des choses et en faire une analyse précise afin d’avoir une idée sur la faisabilité ou non du projet d’expatriation ainsi que sur le pourcentage de réussite prévisible. S’expatrier, n’est pas un risque à prendre, c’est un grand pas à effectuer avec assurance.

La majorité des causes d’une expatriation échouée porte le plus souvent sur le fait de ne pas bien savoir ce que l’on recherche effectivement dans sa nouvelle vie. Sont surtout susceptibles et vulnérables aux échecs tous ceux qui espèrent trouver une solution une fois sur place en marchant à tâtons durant toutes la période de préparation.

3 – Choisir un pays francophone ou avoir une base linguistique dans le cas contraire

Dans tous les cas, pour un expatrié français, choisir un pays qui parle la même langue que lui est toujours plus avantageux. La communication et le problème de langage sont les principales sources de blocage de la réussite dans un pays étranger, il faut ainsi mettre en évidence la langue parlée dans le pays de son choix avant  d’entreprendre sa route.

Dans le cas où le pays n’utilise pas la langue française dans son quotidien, un émigré français aura toujours la chance de réussir son expatriation grâce aux aides des diverses associations francophones internationales ou non qui visent à donner un coup de main à chaque nouveau venu qui parle la même langue qu’eux.

Il leur revient ainsi d’entrer en contact avec eux tout en ayant bien sûr une notion de base de la langue parlée dans le pays d’accueil.

S’expatrier est une décision à laquelle il faut réfléchir longuement. C’est une grande étape de la vie qui se prépare en toute quiétude pour qu’elle devienne une sorte de renaissance à la vie de l’expatrié. Il est important ainsi de  bien connaître le pays de son choix, de préférence un pays francophone pour les expatriés français et de consacrer une longue période de préparation avant d’entreprendre le grand voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.