Réinitialiser votre mot de passe

Vos résultats de recherche

Earthship : une construction écologique réalisée avec des déchets

Publié le 14 février 2017 par Julien de Location-Francophone

Pour ceux qui ne jurent que par le recyclage, découvrez l’earthship, un habitat durable construit avec des déchets et qui ne manquera pas de vous étonner!

Vue extérieure d'un vaisseau de la terre © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

Vue extérieure d’un vaisseau de la terre © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

L’ earthship ou « vaisseau de la terre » en français est effectivement un ovni dans le paysage des constructions écologiques. Cette habitation atypique a été réalisée pour la première fois dans les années 70 par Michael Reynolds, un architecte américain qui avait pour passion l’architecture écologique, mais également l’autoconstruction de maison autonome avec des matériaux de recyclage.

Entrée d'un earthship © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

Entrée d’un earthship © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

Ce type de construction s’est donc naturellement multiplié pour devenir une communauté expérimentale au Nouveau-Mexique. Ce style d’habitat présente des avantages indéniables pour ceux qui ont choisi d’y vivre.

Découverte d’un earthship en vidéo

Découverte de l’ earthship

La construction d’un earthship se fait essentiellement à base de déchets. Ainsi pour les murs, vous utiliserez des pneus, mais également des canettes en aluminium ou bien en verre pour faire entrer la lumière à certains endroits.

Construction d'un earthship © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

Construction d’un earthship © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

Mise en place de l'ossature d'un eartship © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

Mise en place de l’ossature d’un eartship © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

Cette maison écolo est implantable sur tout type de terrain et ne nécessite que très peu d’engins de chantier, cependant, le besoin en main d’œuvre est souvent important.

L’earthship bénéficie de nombreux avantages

Ce type de logement écologique est avant tout modulaire et évolutive, ainsi, vous pouvez facilement la modifier ou l’aménager à votre guise. Le point principal à respecter pour la construction est son orientation par rapport au soleil.

En effet, celle-ci doit être tournée vers le soleil afin de profiter de l’éclairage naturel, mais également d’emmagasiner un maximum de calories pendant la journée pour pouvoir restituer de la chaleur le soir ! Sa position par rapport au soleil lui permet également d’installer des panneaux solaires et ainsi être autonome en énergie.

Espace sous serre d'un earthship © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

Espace sous serre d’un earthship © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

La grande baie vitrée qui recouvre la face exposée au soleil doit être inclinée de 60 à 70 degrés par rapport au sol afin de capter au maximum la luminosité et ainsi vous permettre de faire pousser certaines plantes ou légumes.

Salon lumineux © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

Salon lumineux © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

Les murs de cette maison atypique, quant à eux, équivalent à peu près à 1 mètre d’épaisseur et sont fabriqués grâce à un empilement de pneu remplis de sable ou de terre. Cet épaisseur permet d’offrir une bonne isolation thermique, mais également phonique.

Malheureusement, cette maison autosuffisante peut avoir du mal à obtenir les autorisations de construction car beaucoup ne connaissent pas ce type de maison atypique et les démarches peuvent donc être très longues.

Une maison totalement écologique et autonome

Afin de rendre cette maison passive, il est important de l’équiper de manière réfléchie afin d’avoir le minimum d’impact sur la nature et réussir à être autonome. L’équipement de cette maison est  très coûteux car le but est d’atteindre une totale autonomie.

Salle de bain d'un earthship © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

Salle de bain d’un earthship © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

En ce qui concerne la partie électrique, l’installation ressemblera a une installation traditionnelle, cependant la production sera exclusivement réalisée grâce à l’éolien, le solaire ou bien un mélange des deux. Ce type de matériel coûte cher à l’achat mais sera rentabilisé avec le temps.

Un earthship © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

Un earthship © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

Salon cosy d'un earthship © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

Salon cosy d’un earthship © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

En ce qui concerne la partie eau sanitaire, il faudra avant tout récupérer l’eau de pluie qui est un élément essentiel pour être autonome. Une batterie de filtres, vous permettra donc à l’arrivée de supprimer les éventuels éléments qui pourraient se trouver dans l’eau de pluie.

Ainsi, celle-ci pourra être utilisée pour laver le linge, la douche ou bien encore faire la cuisine à condition d’utiliser un filtre à UV pour détruire les éventuelles bactéries. Pour ce qui est des toilettes, le mieux est d’utiliser des toilettes sèches, ce qui vous évitera de gaspiller de l’eau, mais également d’avoir à creuser pour réaliser l’évacuation.

Coût d’un earthsip

Beaucoup pensent que construire une maison écologique revient souvent plus cher qu’une maison traditionnelle. L’earthship étant un habitat auto constructible, il faut compter environ 500 euros du mètre carré pour le construire seul.

La presque totalité des matériaux utilisés proviennent de la récupération ce qui fait grandement baisser les coûts de construction. Afin d’être autonome en énergie, la mise en place d’une installation solaire est souvent très coûteuse et il faut compter environ 15 000 euros pour un système fiable.

En ce qui concerne le système de récupération d’eau, si vous comptez le stockage et la mise en pression il faut compter environ 2000 euros. Bien sûr, le prix peut vite monter si vous souhaitez personnaliser votre habitat et y ajouter d’autres systèmes pour devenir autonome.

Vivre dans un earthship

L’ earthsip est avant tout une maison économique, durable et écologique qui n’a presque pas d’impact sur la nature. En effet, vous recyclez des déchets pour la construction. De plus, vous ne faites pas de gros travaux pour implanter votre maison. Car celle-ci ne nécessite pas de fondations.

Vue d'un vaisseau de la terre la nuit © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

Vue d’un vaisseau de la terre la nuit © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

Dans un earthship, la température reste stable grâce à son orientation par rapport au soleil et à la captation des calories. Dans un earthsip, il n’existe pas d’autres fenêtres que celles qui sont du côté de la grande baie vitrée.

Celle-ci permet de profiter du soleil toute la journée. Vous pourrez y faire pousser des plantes, des légumes, mais également des fruits. Vous les récolterez sans sortir de votre habitat. Les murs épais permettent de garder la chaleur et de la restituer la nuit.

Cette maison écologique est idéale pour ceux qui souhaitent vivre dans une maison ayant une âme. En effet, vous construisez celle-ci de A à Z. Vous pouvez aussi la faire évoluer au fil du temps pour améliorer votre vie à l’intérieur.

Vue extérieur d'un eartship © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

Vue extérieur d’un eartship © Kirsten Jacobsen, Earthship Biotecture

De nombreuses personnes ont sauté le pas. Et quand on voit leur réalisation, on ne peut que s’imaginer vivre à l’intérieur.

Et vous qu’en pensez vous ? Vous aimeriez vivre dans une maison autonome fabriquée à 80 % à l’aide de déchets ?

Catégorie: Coup de cœur

2 commentaires sur “Earthship : une construction écologique réalisée avec des déchets

  • sourdin joel
    le 23 février 2017

    Bonjour
    comment initier un chantier collectif,? ou ki koi comment ? merci

    Répondre
    • Bonsoir,

      Je ne pense pas être la personne la plus qualifiée pour répondre à ce type de question. Cependant, pour initier un chantier collectif, il faut déjà trouver une commune susceptible d’accepter ce type d’habitat avant d’acheter un terrain. Certaines communes ont déjà accepté ce genre d’habitation atypique, donc, je pense qu’en cherchant bien, il sera facile de trouver. Une fois l’accord de la commune, vous pouvez, pourquoi pas, créer une association ou une sci pour que chaque personne qui intervient dans le processus soit associé et donc jouisse du résultat et puisse ainsi participer aux mises de fond pour débuter le projet. Pour cela, vous pouvez essayer de trouver des personnes ayant envie de participer à votre projet sur des forums, sur les réseaux sociaux, mais vous pouvez également lancer une campagne de financement participatif en expliquant bien votre projet et à quoi serviront les fonds donnés par les internautes.
      Le sujet est très vaste et je pense que chaque étape doit être bien pensée pour ne pas se retrouver coincé à un moment ou à un autre. Mais le principal est de faire cela dans les règles afin de ne pas avoir de soucis avec les autorités et devoir arrêter le projet.
      Vous pouvez vous inspirer des chantiers participatifs déjà en place à proximité de chez vous. Je vous conseille même de vous rendre sur place et de participer à ces chantiers ce qui vous permettra de vous faire une idée de comment cela fonctionne et de choisir ainsi la meilleure solution.

      N’hésitez pas à revenir vers nous pour nous raconter votre expérience !

      A très bientôt,

      Julien de Location-Francophone

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.