Réinitialiser votre mot de passe

Vos résultats de recherche

Redécouvrons cinq anciennes expressions françaises oubliées

Publié le 4 mars 2017 par Julien de Location-Francophone

Nous prenons beaucoup de plaisir à étudier la langue de Molière et à nous concentrer sur les nouveaux mots et nouvelles expressions. Mais vous êtes-vous déjà penché sur les anciennes expressions françaises qui amusaient, jadis, les fervents défenseurs de la langue française ? Découvrons ensemble les cinq plus vieilles expressions françaises et leur histoire.

Les anciennes expressions françaises oubliées

Les anciennes expressions françaises oubliées

Attention à ceux qui « yoyotent de la truffe »

Voilà une curieuse expression que certainement peu de Français connaissent. Le verbe « yoyoter » reste d’ailleurs encore inconnu des francophones du 21e siècle. Ce dernier a vu le jour dans les prisons françaises et signifie tout simplement, divaguer. De nos jours, nous nous plaisons à utiliser l’expression « avoir une araignée au plafond ».

Vous vous en tamponnez le coquillard ?

Impossible de s’en tamponner le coquillard surtout lorsque l’on se plait à apprendre la langue française. Vous l’avez compris, ce jeu de mots, comptant parmi les anciennes expressions françaises, signifie s’en moquer complètement. On l’a entendu pour la première fois au 19e siècle et il a subi plusieurs variantes. Notons qu’au XIXe, le mot « coquille » désignait le sexe masculin. De nos jours, on se plait davantage à dire « je m’en bas l’œil ».

Inauguration de la Tour Eiffel le 31 mars 1889

Inauguration de la Tour Eiffel le 31 mars 1889

Vous avez envie de laisser pisser le mérinos ?

Dans le top 5 des anciennes expressions françaises, nous redécouvrons cette curieuse expression qui signifie « laisser tomber » ou « laisser dire ». Rappelons que le mérinos désigne une race de mouton venu d’Espagne.

Jadis, l’expression « laisser pisser la bête » était davantage utilisée au 19e siècle et signifiait qu’il fallait faire une pause pour permettre aux attelages de se soulager. De nos jours, nous entendons l’expression « laisser courir » ou bien encore « laisse béton » popularisée par Renaud dans le courant des années 70.

Plus besoin de se monter le bourrichon, une des anciennes expressions françaises encore utilisées

« Inutile de se faire des illusions », voilà le sens actuel de ce jeu de mots considéré comme l’une des anciennes expressions françaises oubliées. Si l’histoire du français vous passionne, vous n’êtes pas sans savoir que le bourrichon désigne un panier. Dans l’argot ancien, ce mot représente aussi la tête d’une carafe, par exemple. Difficile de faire le lien, et pourtant, monter le bourrichon à une personne signifie, en gros, mener cette personne en bateau.

Porte de Bourgogne à Bordeaux

Porte de Bourgogne à Bordeaux

C’est clair, nous ne nous sommes pas cassés la nénette pour rien

Pour clôturer en beauté ce classement des anciennes expressions françaises, penchons-nous sur ce dernier jeu de mots en français. À l’évidence, nous ne nous sommes pas creusés les méninges pour rien afin de trouver les vieilles expressions françaises oubliées.

Cette dernière expression signifie « s’être donné du mal ». Rendue célèbre par Louis-Ferdinand Céline, la nénette résulterait de la déformation de « comprenette » et désigne la tête. À ne pas confondre avec la brosse à lustrer appelée « nénette » utilisée après la Seconde Guerre mondiale.

2 commentaires sur “Redécouvrons cinq anciennes expressions françaises oubliées

  • LAGARRIGUE
    le 26 janvier 2018

    Toutes ces expressions me sont très connues !

    Répondre
    • Julien de Location-Francophone
      le 26 janvier 2018

      Merci pour votre commentaire 🙂 Effectivement, certaines de ces expressions sont encore employées ! Malheureusement, leur usage se perd et je pense qu’il est important de les faire perdurer en les utilisant encore et en les partageant avec les plus jeunes. Celles-ci font partie de notre patrimoine et c’est toujours intéressant de connaitre leurs origines et significations, même si parfois les histoires varient d’une région à une autre.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

  • Catégories

  • Rechercher avançée